Comment passer de Serveuse à Leader d’une organisation de 900 personnes en 18 mois ?

Bonjour et bienvenue chère « LeadGirl » aujourd’hui on se retrouve pour une  nouvelle vidéo dans les coulisses d’une « LeadGirl » et pas comme toutes les  autres puisque cette jeune femme Sandra, il y a 18  mois elle a décidé de reprendre sa vie  en main. Elle est passée de serveuse à leader d’une organisation de  plus de 900 personnes. Elle va nous expliquer comment elle a fait et surtout nous partager son expérience de leader et maman « solo » d’un petit garçon.

Abonne toi !

Avant de regarder la vidéo, je t’invite à rejoindre la communauté des LeadGirls sur la chaîne YouTube en cliquant sur « s’abonner ».

 

 


Merci Manon pour cette proposition

Avec grand plaisir, pour commencer raconte nous un peu ton histoire, comment s’est passé ton ascension ? qui étais-tu ? qu’est-ce que tu faisais avant ?

Alors j’étais serveuse effectivement pendant 20 ans et je suis devenue maman à l’âge de 30 ans, j’ai su très rapidement que j’allais être moment « solo » donc du coup, j’ai décidé de changer de métier tout simplement, mais je ne connaissais pas l’industrie du marketing  de réseau. Et de fil en aiguille à force de faire des  recherches sur internet, j’ai découvert  la compagnie de l’industrie du marketing de réseau et déjà ça a été un premier coup de cœur, je me suis dit « waouh » c’est  génial, on peut le faire sans avoir d’expérience particulière, sans avoir de  diplôme, sans avoir d’acquis, il suffit de le vouloir et de se former, donc déjà premier coup de cœur il y a 7 ans. Ensuite, j’ai essayé plusieurs compagnies différentes parce qu’il fallait que je trouve celle qui me faisait vibrer, clairement,  parce que je pense que c’est essentiel de vibrer ce qu’on propose que ce soit un concept un produit ou peu importe  pour réussir, pour en parler avec passion, et au bout de cinq ans, ça fait bientôt deux ans de ça maintenant au  mois de septembre 2007, j’ai trouvé la compagnie qui me correspondait vraiment, le concept qui me plaisait vraiment, et du coup là les résultats ont commencé à arriver.

Super ! Sandra nous a livré une vraie pépite, pour pouvoir  réussir et avoir une vraie ascension il faut être aligné avec ce que l’on fait surtout, de trouver le bon support, la bonne opportunité, ou tout simplement vibrer ce que l’on fait, ça fait partie d’une vraie clé pour atteindre en fait le succès.
Quand tu as découvert ça, donc tout de suite, ça s’est accéléré pour toi, les résultats se sont accélérés, qu’est-ce que tu peux dire en fait par rapport à ça ? est-ce que ça a été la rencontre de la bonne opportunité ? est-ce que ça a été un  travail aussi sur toi ? est-ce qu’il y a eu des rencontres qui ont fait que du coup ton opportunité et surtout ton business aujourd’hui a explosé ? comment tu pourrais le qualifier ?

Il y a beaucoup de facteurs qui sont rentrés en compte, il y a eu toute la formation que j’ai fait pendant les cinq premières années, beaucoup beaucoup de développement personnel, j’ai beaucoup étudié aussi la loi de l’attraction, c’était quelque chose qui me passionne et il y a eu des rencontres bien-sûr, les expériences de la vie, dans mes premières compagnies je ne suis pas tombé avec les bonnes personnes, du moins celles qui me correspondaient, ce n’était pas les bonnes je n’avais pas le bon produit pas celui qui me plaisait le plus, mais tout ça ce sont des expériences qui font qu’on avance en fait et je pense qu’une des clés vraiment vraiment vraiment essentiel dans cette industrie s’est de ne pas abandonner, d’être tenace en fait, d’être vraiment tenace parce que ce n’est pas facile on ne va pas vous faire croire que c’est facile ça serait vous mentir, le marketing de réseau ce n’est pas facile, ce sont des émotions décuplées, c’est la vraie vie, mais en décuplé en fait c’est plus intense, l’excitation est plus intense, la joie est plus intense, l’enthousiasme aussi, mais les déceptions aussi, donc il faut être prêt à tout ça. Donc, oui il y a eu les formations, beaucoup de développement personnel, les  rencontres bien-sûr et la découverte de ce fameux concept qui pour le coup est dans le voyage qui a vraiment finalisé ça et je pense que le fait d’être toujours sain, d’être pur, je ne dis pas que je suis parfaite , mais en tout cas je pense avoir de bonnes valeurs, qui a fait que  j’ai attiré les bonnes personnes effectivement, la vie m’a aidé à attirer des bonnes personnes des leaders, des gens qui se sont révélés être des leaders et donc l’équipe a grandi très très rapidement.

C’est très intéressant ce que tu dis, parce que justement dans la définition du leadership on dit que le leader à des qualités d’authenticité c’est quelqu’un que l’on respecte beaucoup, c’est surtout quelqu’un qui a la capacité en fait, d’attirer à lui les bonnes personnes et forcément ça fait aussi un effet miroir et donc toi, tu as dû développer ça pour pouvoir attirer aussi les bonnes personnes, ça part d’une démarche personnelle, d’une démarche de vouloir, j’imagine de te révéler, de vouloir augmenter aussi certaines qualités que tu avais, pour pouvoir aussi avoir une organisation et un succès qui se décuple donc c’est comme ça que tu as pu aussi t’attirer les bonnes personnes ?

Oui tout à fait et à force de faire du développement personnel, d’étudier la loi de l’attraction et d’étudier la loi de réussite du marketing de réseau, tu prends bien conscience que oui, c’est tout part de toi en fait, c’est de la faute de personne donc plus tu vas devenir une meilleure version de toi-même, plus tu vas t’améliorer plus tu vas prendre conscience de ton potentiel, on en a tous un incroyable, mais il faut juste en prendre conscience pour lever toutes les barrières, tous les filtres, tout ce que l’on nous a mis dans la tête depuis que l’on est enfant, toutes ces mauvaises croyances et une fois que tu arrives à te dégager de ça au fur et à mesure, bah ouais, tu te sens plus fort tu te sens plus aligné avec ce que tu veux, ta mission de vie est plus claire et du coup je pense que tu attires vraiment les personnes qui ont la même vie que toi finalement, les mêmes besoins et les mêmes envies.

Est-ce que cette envie là, tu l’avais avant ? j’imagine que de basculer de serveuse à entrepreneure (parce que tu t’es reconvertie dans  l’entrepreneuriat, tu as passé le pas) c’est ça qui te manquait en fait ? c’est ce développement de soi, cette mission de vie ? parce que j’imagine que tu étais peut-être en quête de ça avant ?

C’était cela effectivement, en tant que serveuse je n’avais pas trouvé ma mission de vie, quand tu fais passer un bon moment aux gens dans les restaurants, mais que ça ne change pas grand-chose à leur vie et qu’au fond de moi j’ai toujours eu cette flamme qui me disait que j’avais quelque chose à faire sur cette planète, quelque chose d’important, mais je ne savais pas du tout quoi. Je crois que ouais vraiment quand on garde ça en tête que l’on garde de grands rêves en tête même s’il y a des passages de vie qui sont très difficiles, à un moment la vie nous présente des opportunités, soit on fait l’aveugle et on ne les voit pas et on laisse passer on continue, soit on les saisit et on se dit maintenant je vais changer les choses et c’est vrai qu’il y a deux ans de ça, j’en ai eu marre en fait, marre d’en avoir marre comme dirait un certain « David Laroche » mais vraiment je n’en pouvais plus et pour moi il fallait que ça change, il fallait que ça change car, pour moi ce n’était pas de la vie, c’était de la survie et on n’est  pas là pour ça, voilà, je ne pouvais rien offrir à mon fils, je ne pouvais rien m’offrir à moi-même, on était triste et surtout ça se répercutait sur mon enfant et un moment il faut savoir prendre le taureau par les cornes dans les mains et se dire, je vais faire quelque chose pour que ça change et donc, oui j’ai fait quelque chose pour que ça change et je me suis beaucoup, beaucoup, beaucoup formé en deux ans, c’est que le début puisque deux ans ce n’est rien du tout.

Oui parce que c’est vrai, je vous le rappelle, Sandra en 18 mois a eu une ascension fulgurante avec  plus de 900 partenaires dans son organisation et comme tu as pu le dire en fait c’est ta foi, t’a volonté déjà de vouloir t’en sortir, d’aller t’accrocher à quelque chose peut-être de plus grands que toi et de te dire « moi j’ai envie d’avoir une mission de vie et d’avoir quelque chose que je peux apporter aux autres » et le fait d’avoir travaillé sur toi, tu as pu t’attirer les bonnes personnes et c’est ce qui a fait, à ce que je comprends, exploser ton business en aussi peu de temps. Je sais que tu as une particularité, tu es très sensible à la spiritualité à une foi et j’ai l’impression que ça fait partie de peut-être d’un élément de ton succès d’un élément qui a donné quand même un grand déclencheur dans tout ça, c’est ta spiritualité.
Est-ce que tu peux nous en dire quelques mots, parce que j’ai l’impression que c’est vraiment ancré en toi ?

Oui en fait sans cela, la vie serait bien trop triste pour moi, ce n’est pas possible de vivre sans croire à tout ce que l’on ne voit pas et j’en suis convaincu, on appelle ça comme on veut, l’univers, les anges, moi pour moi ce sont les anges qui m’ont aidé et m’ont vraiment aidé, puisque juste avant de découvrir ma compagnie, j’étais très très mal mais vraiment très très mal, je sortais d’une longue longue longue dépression ça  faisait déjà plusieurs années que je vivais seul avec mon fils, je n’avais pas de projet de vie, j’avais pas, je ne savais plus quoi faire à 36 ans j’étais un zombie et ma dernière clé pour moi, tout ce qui me restait, car demander de l’aide aux amis à la famille qui n’est pas entrepreneur qui n’a pas réussi, ça ne sert pas à grand-chose en fait, car il faut écouter les gens qui ont ce que l’on veut et ma dernière possibilité c’était le spirituel, mes anges. Je leur ai fait une demande vraiment très précise et j’ai reçu la réponse, puisque cinq jours après, j’ai découvert ma compagnie donc pour moi, oui c’est quelque chose de très très très important qu’on ne peut pas mettre sur le côté, je respecte les gens qui ne croient en rien, il n’y a pas de souci, je respecte chaque religion, moi c’est l’univers et les  anges gardiens, mais sans eux je n’en serais pas où je suis, parce que j’estime qu’ils m’ont envoyée beaucoup de petits soldats. Ca avait déjà été une révélation, cette réponse pour ma compagnie, je crois en ces termes et puis après, voilà on a continué et les belles personnes arrivent dans notre vie, quand on est positif c’est juste magique.

Merci beaucoup de partager ça parce que, vous qui êtes peut-être aussi dans cette situation, avec l’impression en fait d’être dos au mur où en tout cas de ne pas comprendre ce qui va se passer, on n’arrive pas en fait à voir et à savoir qu’elle va être mon lendemain, qu’elle va être ma mission. Sandra en fait tu as une grande spiritualité, je pense que ça peut faire partie d’une clé aussi du succès, de croire en soi premièrement comme tu l’as fait et surtout de croire aussi peut-être, donc là en l’occurrence, aux signes de la vie pour pouvoir saisir une opportunité c’est de ça dont tu parlais tout à l’heure, savoir saisir l’opportunité qui peut-être un vrai tremplin pour soi et une vraie mission et avec un une vraie ascension aussi, comme ça a été pour toi, fulgurante par rapport à ton business et peut-être que vous pouvez imaginer où en tout cas vérifier dans cela dans votre vie.
Qu’est-ce qui se passe, donc après, une fois que tu as démarré ton business, tu as eu très rapidement des résultats et comment tu pourrais te qualifier en position de leader ? parce-que tu as quand même 900 personnes dans ton organisation, comment-on fait en tant que femme pour avoir cette posture de leader ? est-ce que tu as dû travailler sur toi pour savoir communiquer ? pour inspirer les autres en allant peut-être sur le terrain, comment tu fais pour gérer ton quotidien, et en plus je le rappelle elle est maman solo d’un petit garçon ? Comment tu fais pour gérer ton quotidien par rapport à ça et à augmenter en fait cette posture de leader ?

C’est une très bonne question et la réponse est pas évident du tout, il n’y a rien d’acquis, déjà je me considère pas comme leader et je pense qu’il ne faut jamais se considérer comme leader parce que, dès lors que l’on se dit leader et qu’on se présente comme ça, on est déjà sur le déclin en fait, l’humilité est essentielle dans la réussite, dans le marketing de réseau, dès que l’on déborde et que l’on prend un peu le melon il est plus rien et ça c’est très important d’avoir un bon entourage pour nous le rappeler si jamais on dévie un tout petit peu, on apprend au fur et à mesure, on apprend sur le terrain, on ne devient pas leader comme ça, par contre on se forme énormément, j’ai fait beaucoup beaucoup  beaucoup de formations avec ma compagnie et en dehors aussi des formations de femmes entrepreneurs pour apprendre à se comporter en tant que femme car finalement il y a une attitude à adopter, on ne drague pas notre réseau par exemple enfin voilà y’a surtout pas de  débordements dans les relations par rapport à notre réseau le travail c’est le travail, le plaisir à côté c’est le plaisir à côté c’est complètement différent (des training féminins je crois que tu faisais ?) j’en ai fait plusieurs effectivement, au sein de mes formations parce qu’ils nous en  organise tout le temps et j’en ai fait un très très gros à Las Vegas avec des femmes entrepreneurs des très très haut niveau, c’est essentiel et puis la lecture et puis il y a aussi les incantations, c’est super intéressant les incantations, c’est des petites phrases positives que vous vous répétez chaque jour comme « je suis exceptionnelle » « je suis inspirante » etc… et ça, ça aide beaucoup en fait, il faut travailler votre mental tout le temps.

Tu parles de routine peut-être aussi ? des routines positives ? Je pense que cela fait partie des clés, à s’installer en routine, qui te permet d’éduquer déjà ton état d’esprit, ta posture et puis ton attitude.

Te cadrer aussi un petit peu, parce que c’est facile de partir dans tout les sens quand on est indépendant, il n’y a personne pour nous mettre un coup de pied aux fesses, pour prendre le téléphone donc il faut avoir un « why » très puissant, il faut savoir pourquoi on le fait, il faut avoir un objectif, une vision qui est très claire, qu’est-ce que l’on veut réaliser dans le moyen et long terme avec ce genre d’industrie ? et oui il faut avoir une routine effectivement parce que sinon tu te lèves le matin, c’est facile de dévier pour faire autre chose et ne pas te mettre au travail et il faut être très carré, il faut vraiment être très carré et ce n’est pas le plus simple.

Tu parles de « why » c’est très important je rebondis dessus, parce que je pense que dans n’importe quel business que vous pouvez faire il faut se raccrocher à quelque chose qui va vibrer en vous, qui va vous permettre en fait de passer les challenges, les obstacles que la vie va vous mettre sur le chemin, quel est ton « why » toi Sandra ?

Alors, ça a démarré par mon fils évidemment parce que ça a été la première chose, il a vécu pendant plusieurs années avec une maman qui n’était pas bien du tout qui n’était pas à la hauteur et donc ça a démarré par lui, le mettre à l’abri lui apporter des clés, le rendre souriant le  faire voyager etc… et puis une fois qu’il était à l’abri parce qu’il l’est quand même maintenant, en tout cas financièrement, et au niveau de notre énergie bah ça s’est élargi, voilà, j’ai eu l’occasion d’intervenir sur des orphelinats donc mon « why » c’est élargie, je veux faire plus pour d’autres enfants qui n’ont plus rien en fait et puis aussi les mamans solos je veux leur faire comprendre que ce n’est pas parce que l’on est maman solo que la vie elle est finie, bien au contraire on a une force, on est des lionnes et des tigresses quand il s’agit de nos enfants, je pense qu’on a tous entendu un jour, l’histoire d’une maman qui a soulevé une voiture parce que son enfant était coincé dessous, alors qu’en temps normal on ne le ferait pas donc on a une force en nous en tant que maman qui est incommensurable, c’est une recharge d’énergie, il  suffit de regarder nos enfants et puis on a envie d’avancer en fait donc oui un « why », un objectif, une vision, savoir où on va, on ne prend pas la voiture sans savoir dans quelle destination on va et bien là, le business c’est la même chose, il faut faire des plans, il faut savoir où l’on va (tracer le cap) ouais tout à fait, être maître de son bateau, si c’est flou les résultats seront flous.

Merci parce que ça aussi, c’est encore une clé supplémentaire et pour vous si vous êtes peut-être maman solo, comme disait Sandra en fait son enfant est un moteur, et non un challenge, ce n’est pas une excuse, c’est surtout un moteur qui va te permettre de faire plus, d’aller encore plus loin du coup dans tes challenges que tu peux rencontrer et du coup d’aller chercher une vie encore meilleur et en parlant de ça donc  j’imagine, parce qu’on n’a pas trop parlé d’argent, mais on va en parler peut-être quelques quelques minutes, ton train de vie a dû complètement changer ? ton style de vie a dû complètement changer, entre salarié et j’imagine en plus que tu devais avoir des horaires assez compliqués dans la restauration avec un enfant et puis là ? en plus leader mais dans une compagnie de voyage, Sandra tu as fait combien de pays en 18 mois ?

18 pays ! 🙂

Et oui ça doit changer complètement la vie !

Non, mais ça change tout effectivement c’est vrai que la phrase, l’argent ne fait pas le bonheur je sais pas qui l’a inventé, mais c’est idiot c’est tellement plus facile de voir venir les choses, d’être positif quand tu as l’argent sur ton compte en banque, on a été en mode survie pendant  deux ans, j’avais plus de travail, je faisais juste des extras et j’étais au RSA et ça ne m’aidait pas à payer mon loyer, donc on était vraiment en mode survie, les restos, les sorties, on ne connaissait, même les vacances d’ailleurs et quand on arrive comme ça dans une entreprise de  voyage qu’on commence à faire plusieurs pays et que mon fils fête ses six ans aux Philippines et il se retrouve après sur une croisière etc…  ah oui, ça change complètement tout, être entouré de gens qui sont souriants, optimistes, qui ont envient de faire quelque chose de leur vie qui ne sont pas là à se lamenter ça change tout, mais oui l’argent change les choses évidemment, on ne va pas se cacher la vérité, ça aide beaucoup ça aide à faire plus plaisir, aussi parce que je ne dépense pas que pour moi-même, je n’ai pas refait ma garde-robe par exemple, mais j’aime faire des cadeaux comme pour mes parents,  je leur ai encore offert un voyage pour le mois de septembre pour partir tous ensemble.

Oui la richesse ne se résume pas forcément qu’avec la monnaie

Non, c’est ce que tu peux faire avec, tu vois là je vais faire plusieurs villes pour aller aider mes équipes et ça sans argent, je n’aurais pas pu le faire bien sûr, donc oui c’est un tout.

On va finir sur une dernière question 100% féminine, puisque nous sommes entre femmes, qu’est-ce qui a fait pour toi, peut-être qu’il y a une qualité ou une force 100% féminine qui peut-être a fait la différence dans ton parcours ? Est-ce que tu arrives à la détecter, peut-être que l’on peut parler, nous les femmes d’une intuition, on a peut-être une authenticité et ce côté un peu maternelle. On n’adosse pas forcément les codes masculins pour pouvoir du coup, développer son business, quelle est la tienne Sandra ? est-ce que tu as pu détecter le fait que tu sois une femme, cela ait pu faire la différence dans ton parcours ?

C’est une question que je ne m’était jamais vraiment posé, mais déjà ce qu’il faut savoir c’est quand même nous sommes 85 % de femmes dans l’industrie du marketing de réseau, donc il y a un moment, il va falloir nous voir sur les podiums ! on va se relever ! ça va faire très féministe ce que je vais dire, mais je pense vraiment entre nous mesdames, que l’on est beaucoup plus forte que les hommes, on a cette sensibilité, on a cette force qui fait qu’on va toujours vouloir faire mieux qu’un homme, parce que ben on n’a quand même pas été vraiment bien servi jusqu’ici que ce soit sur les  salaires etc.. on a toujours été mis en dessous et on a ce côté maternel, ce côté sensible, qui fait qu’on a envie de sauver le monde, que tu sois notre ami enfin moi je parle souvent de mon équipe en disant « mes bébés » par exemple c’est quand même quelque chose … et je crois que ça m’a aidé effectivement à avoir cette réussite aujourd’hui. C’est l’image que j’ai, que je peux avoir en rapport aux autres français de notre compagnie c’est ce côté maternelle, tout le monde me voit comme ça et ils m’appellent « maman » non pas que ce soit un peu exagéré, mais oui j’aime prendre soin des gens et les aider. En fait face à l’industrie du marketing de réseau tu ne réussira  jamais si tu ne veux pas aider les gens que ce soit bien clair, si vous ne pensez qu’à vous ça marchera pas du tout, c’est tout le contraire c’est je t’aide, je t’aide, je t’aide et les récompenses arrivent après.

D’ailleurs c’est souvent ce que l’on dit d’un leader, c’est qu’il se connecte avec sa communauté, plus la connexion est profonde ben en fait plus le pouvoir de la relation et de l’influence se met en place et effectivement je pense qu’en tant que femme comme tu viens de le dire on a déjà ça d’encré en nous, d’être un peu maternelle et si tu t’ouvres plus tu développes d’autant plus c’est pour ça aussi que tu as cette organisation qui se développe et ça fait partie de tes  qualités.

Et je pense que ce qui est important aussi, c’est de savoir donner sans attendre en retour, c’est à dire donner aussi à d’autres équipes parce que ça recharge, ça nous apporte énormément de pouvoir travailler avec d’autres équipes même si il n’y a pas de retour financier mais il y a  tout le reste en fait, il y a la fierté, il y a l’aide, le partage et de voir des gens heureux parce qu’on est intervenu que l’on a fait quelque chose pour eux, vous donnez dans marketing de réseau il faut donner donner et dans la vie en règle générale et la vie nous le rend très très très bien.

Merci Sandra d’avoir passé du temps avec nous, j’espère que ça vous a plu en tout cas elle nous a livré plusieurs clés, donc on vous dit à  bientôt pour une prochaine vidéo avec une nouvelle « LeadGirl ».

Tu vas aimer aussi ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *